J’assistais hier matin à la cérémonie du souvenir au mémorial du camp de Drancy, 70 ans jour pour jour après le départ du premier convoi de Juifs pour le camp de concentration d’Auschwitz.

Ce funeste 27 mars 1942, 1112 hommes, âgés de 18 à 60 ans, ont été déportés vers les camps de la mort. Une vingtaine seulement en sont revenus en 1945, et il ne reste aujourd’hui que deux survivants dont Simon Gutman, déporté à 18 ans par ce convoi et présent hier.

Au cours de l’émouvante cérémonie, à laquelle participaient de nombreux élus du département et le Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants Marc Laffineur, des collégiens du département ont lu des témoignages de déportés de ce premier convoi. Les noms de 500 hommes partis dans ce train ont ensuite été égrenés pendant de longues minutes.