Une chance pour la Seine-Saint-Denis. Aubervilliers a été choisie pour accueillir le « projet Condorcet », voulu par Nicolas Sarkozy. Cette réforme, tant attendue, engage enfin le nécessaire rééquilibrage de notre paysage universitaire…

Le site retenu pour le plan « campus Condorcet » : Aubervilliers – que n’avait pas manqué de défendre Philippe DALLIER, lors de sa dernière rencontre avec le ministre, Valérie PECRESSE – est une véritable aubaine pour tous les habitants et toutes les communes de la Seine-Saint-Denis.

Le rayonnement scientifique qu’apportera ce pôle d’excellence à notre département – avec ses 2 633 chercheurs et ses 80 632 étudiants venant du monde entier – sera aussi l’occasion de faire véhiculer une « bonne image » de la Seine-Saint-Denis, à travers le monde. Enfin, ce sera surtout, pour l’ensemble des acteurs de notre département, la chance de bénéficier des nouvelles retombées économiques qui découleront de cette restructuration.

le projet « Campus Condorcet Paris-Aubervilliers » devrait constituer un « pôle d’excellence des sciences sociales« . Il prévoit de fédérer les atouts de plusieurs centres de recherche :

  • les universités Paris-I (Panthéon-Sorbonne)
  • Paris-VIII (Vincennes-Saint-Denis),
  • Paris-XIII (Université Paris-Nord),
  • l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS),
  • l’Ecole pratique des hautes études (EPHE),
  • l’Ecole d’économie de Paris,
  • et l’Ecole des Chartes.

Cette logique de différenciation et de regroupement, déjà engagée depuis quelques années avec la création des pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) favorisera le travail en commun et incitera à surmonter les vieilles rivalités entre universités et grandes écoles.

Cette dynamique devrait en outre permettre à la dizaine de projets retenus à ce jour : Bordeaux, Strasbourg, Toulouse, Montpellier, Lyon et Grenoble ; et depuis le 11 juillet dernier : Paris, Aix-Marseille, Saclay et Aubervilliers d’atteindre un niveau suffisant pour apparaitre en de meilleures positions dans les grands classements internationaux, mais aussi pour le rayonnement de la France, dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche.